Utilisation du téléphone au volant : des constatations préoccupantes

L’année dernière, des chercheurs en Californie avaient installé une caméra sur un pont au-dessus d’une voie rapide et avaient observé en seulement 20 minutes que sur 2151 conducteurs, 185 faisaient autre chose que conduire, soit 8,6% (dont 81% au téléphone, 9% à écrire et 6% à manger).

L’association Prévention Routière a repris le principe de cette étude sur un panel plus large de 20.575 automobilistes observés sur plusieurs sites en ville. Alors que l’usage du portable au volant multiplierait par 3 le risque d’avoir un accident, 6,9% des conducteurs étaient au téléphone alors qu’ils conduisaient.

Bien que le téléphone tenu en main et les oreillettes soient interdits ( 135 euros d’amende et 3 points en moins sur le permis (article R412-6-1 du code la route) de nombreux conducteurs ne peuvent pas s’en passer. Parmi les utilisateurs, 39% avaient le téléphone en main, 30% tapaient un texto et 10% utilisaient un kit oreillette. Même au passage piéton, 9 conducteurs sur 100 gardent leur téléphone en main tandis qu’au feu rouge, ils sont 13% à regarder leurs messages.

Selon Le Parisien, La Sécurité routière plancherait sur un durcissement des sanctions, prenant exemple sur l’Italie qui pourrait opter pour une suspension du permis de 3 mois en cas de récidive.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES DERNIERS ARTICLES

RECHERCHE D’ARTICLES